EXPLICATIONS

« Ils ont compris les afflictions mentales et les problèmes qu'apportent les émotions. Ils connaissent l'origine et les antidotes et savent quoi abandonner et dans quoi s'engager. » Lama Samten 

Les Quatre Nobles Vérités expliquées

 

1. La Noble Vérité de la Souffrance 

 

Il existe trois types de souffrance. La première est la souffrance de la douleur. C'est celle que nous considérons habituellement comme la souffrance, comme lorsqu'on se brûle, par exemple. 

 

La deuxième est la souffrance du changement, que nous considérons habituellement comme plaisir. Après un temps assis sur une chaise, nous nous levons et cela nous fait du bien: ce n'est qu'un bonheur illusoire dû au changement de situation, car après quelques minutes, nous aurons mal aux jambes et cela fera du bien de s'asseoir! 

 

Le troisième type se nomme souffrance de l'existence conditionnée: elle est de nature neutre, car nous ne ressentons ni souffrance ni plaisir. Toutefois, comme nos agrégats sont de la nature de la souffrance, dès que les conditions se mettent en place, la souffrance apparaît. 

 

2. La Noble Vérité de l'origine de la souffrance

 

Le karma et les afflictions mentales sont les deux causes à l'origine. Le karma peut être de trois types: méritoire, non-méritoire et immuable. Le karma méritoire nous conduit vers des renaissances supérieures. Le karma non-méritoire nous conduit vers des renaissances inférieures. Le karma immuable nous mène au monde de la forme et du sans forme, comprenant tous deux quatre niveaux de concentration, lesquels se subdivisent en 17 niveaux au total. Les quatre niveaux de karma méritoire du monde du sans forme sont: espace infini, conscience infinie, vide, sommet de l'existence.

 

L'origine de la souffrance est en outre composée des afflictions mentales. Parmi les 51 facteurs mentaux, l'origine vient des six facteurs mentaux racines et des vingt secondaires. Ces afflictions mentales sont les vrais ennemis que l'on doit combattre.

 

3. La Noble Vérité de la cessation

 

La base de la cessation est toujours positive, fondée sur les antidotes aux négativités. Il existe différentes cessations dès que l'on devient un Arya ou Supérieur. 

 

1. Cessation profonde: Arya du Mahayana;

 

2. Cessation d'identification: abandon de certaines préoccupations mondaines, pour l'être ordinaire; cela ne fait pas vraiment partie de la Noble Vérité de la cessation;

 

3. Cessation ultime: Arya du Hinayana autant que Mahayana;

 

4. Cessation pas encore arrivée à terme: Arya du Hinayana (3e chemin);

 

5. Cessation complétée: Arhat Hinayana (5e chemin);

 

6. Cessation sans ornement: réalisé solitaire, sans la méthode;

 

7. Cessation avec ornement: Arhat sans résidus, avec la méthode;

 

8. Cessation avec résidus: Arhat auditeur avec résidus, où il reste des afflictions;

 

9. Cessation sans restes: Arhat auditeur, sans afflictions ni karma, au corps lumineux;

 

10. Cessation sans demeure: pure, spéciale, qui continue à œuvrer pour les autres, c'est celle du Bouddha.

 

4. La Noble Vérité de la voie

 

Parmi les cinq sentiers: accumulation, préparation, vision, méditation et bouddhéité, les pratiquants des deux premiers sont conventionnels et n'ont pas encore réalisé les Quatre Nobles Vérités. Les trois derniers sont ultimes et cette quatrième Noble Vérité s'adresse aux aryas qui ont atteint le troisième sentier. Ils ont compris les afflictions mentales et les problèmes qu'apportent les émotions. Ils connaissent l'origine et les antidotes et savent quoi abandonner et dans quoi s'engager. 

 

Guéshé Lobsang Samten

 

Plus d'information dans la section Dharma.

Centre Paramita de Paris

75013 Paris

Email : 

Tél : 

© 2014 Centre Paramita