Apprendre à Méditer avec le moine Jason Simard du Québece moine
et les enseignants su Centre Paramita de Paris

Magazine ENERGIES #47 et #48

Article de 4 pages sur Apprendre à Méditer sur le Calme Mental 
*Cliquez sur une image pour utiliser le lien de téléchargement du PDF.
Centre Paramita du Bouddhisme Tibétain de Paris

Le Centre Paramita de bouddhisme tibétain de Paris est une association charitable à but non lucratif enregistrée, dont la philosophie est entièrement basée sur le chemin Mahayana, tel qu'enseigné il y a plus de deux mille cinq cents ans par le Bouddha Shakyamouni.

Aucun bénéfice du Centre Paramita ne sert à réaliser de gains financiers pour ses membres. Tout argent récolté va à la promotion des enseignements spirituels de la pensée bouddhiste tibétaine, à la formation, aux activités, aux séminaires ou les retraites. Les dons suggérés sont laissés à votre discrétion. Personne n'est refusé faute de moyens.

Stéphane Larouche

Responsable du Centre et Enseignant

06 43 78 44 09

contact@centreparamita.fr

Françoise Danielo

Trésorière du Centre et Enseignante

06 72 70 72 46

contact@centreparamita.fr

Formations à la Méditation du Calme Mental

*Tous les mois

La formation à la méditation du Calme Mental s'adresse à tous ceux et celles qui souhaitent apprendre la méditation avec les enseignements complets du Bouddha présentés fidèlement et facilement accessibles pour les personnes qui ne sont pas familiarisées mais aussi à ceux et celles qui ont de l'expérience. Ici il n'est pas question de devenir bouddhiste car la méditation est universelle avec l'objectif de trouver le bonheur en soi, pour être heureux au jour le jour, en réduisant la forte influence des perturbations mentales nuisibles. 

Les enseignants du Centre Paramita de Paris sont Françoise Tsomo Danielo et Stéphane Palden Larouche. 

Chaque année des activités sont aussi proposées directement avec le maître spirituel Lama Samten
et le moine Jason Simard Tenzin Gawa.

 
Programme du Centre Paramita
au Québec et graduellement en France.
Les étapes de la méditation du calme mental (Tib. Chiné ou Sansk. Samatha)
CalmeMentalFrancaisWEB.jpg

Philosophie Bouddhiste Tibétaine

 

Notre monde actuel a vu naître le bouddhisme il y a environ 2550 ans. En effet, c'est à ce moment qu'apparut le Bouddha Shakyamuni, venu enseigner en la terre sacrée de l'Inde. Dans son immense bonté, il sut partager avec les êtres, en toute impartialité, les enseignements des trois corbeilles (vinaya, soutra et abhidharma). Ces instructions permettent respectivement la pratique des trois entraînements supérieurs que sont l'éthique, la concentration et la sagesse. Par ses nombreux enseignements, le Bouddha sut s'adapter aux besoins, motivations et capacités de chacun de ses disciples.

 

Ces enseignements furent transmis à Maitreya et Manjoushri, puis respectivement à Asanga et Nagarjouna, qui eux-mêmes les transmirent aux deux lamas érudits, Serlingpa (Suvarnadvipi-Dharmakirti des Îles Dorées) et Rikpékouyouk (Vidyakokila l'Aîné). Ces deux lignées d'enseignement, nommées respectivement de la vaste pratique et de la vue profonde, furent par la suite réunies en la personne du maître indien Atisha Dipamkara. Ce dernier les transmis au Tibet de manière splendide durant les 17 dernières années de sa vie, sachant les adapter au peuple tibétain afin de faciliter leur compréhension. Il les transmit à son principal fils spirituel Dromtonpa. Ces enseignements furent ensuite gardés intacts par une lignée ininterrompues de maîtres comme le Dalaï-Lama jusqu'au pionnier Lama Tsongkhapa, fondateur d'une excellente tradition présentant les instructions sur le calme mentale et la vision pénétrante encore très vivante à notre époque.

 

On dit habituellement que tous les enseignements du Bouddha visent l’atteinte de l’éveil par la pratique de deux sortes de méditations : la méditation de concentration et la méditation analytique. La première vise l’atteinte du calme mental (samatha), tandis que la deuxième procure la vision pénétrante (vipassana).

 

On appelle calme mental l’état d’esprit qui se pacifie en demeurant concentré en un point intérieurement. Après l’avoir obtenu, il est possible de faire naître la vision pénétrante : une sagesse discernant chacun des phénomènes, conjuguée à la félicité de la souplesse méditative induite par le pouvoir de l’analyse.

 

Le calme mental est donc l’arrêt temporaire des perturbations mentales de l’esprit. En calmant l’esprit, celui-ci devient clair. Cela permet une profonde analyse, par la vision pénétrante, qui pourra éliminer définitivement la racine même de ces perturbations.

Centre Paramita de Paris

75013 Paris

Email : 

Tél : 

© 2014 Centre Paramita